Calendrier des sorties

<< Mai 2020 >>

Dimanche Lundi Mardi Mercredi jeudi Vendredi Samedi

12

3456789

10111213141516

17181920212223

24252627282930

31

Date à retenir

Du côté de :

Morvan-Serein
Avallon-Avallonnais
Vézelay - Vézelien
Saulieu-Auxois

L'Agenda du mois

Rédigé le 30 / 05 / 2013

Actualités

COVID-19 : le versement de la pension : La pension alimentaire doit être maintenu pendant le confinement Suite aux nombreuses remontées émanant de femmes indiquant ne plus percevoir de pension alimentaire, Mmes Marlène Schiappa et Christelle Dubos rappellent que son versement constitue un droit pour plus d’un million d’enfants, et doit absolument être maintenu. D’un montant moyen en France de 170€ par mois et par enfant, la pension alimentaire représente une part non négligeable des ressources des familles concernées, souvent des parents seuls, qui peuvent compte tenu de la situation sanitaire être confrontées à des difficultés financières réelles. Beaucoup d’associations de familles et de parents seuls ont pu être récemment interpellées par des situations où la pension alimentaire était mal versée ou pas versée du tout. Ces situations ne sont pas acceptables. Les ministres invitent les parents qui ne percevraient pas correctement la pension alimentaire fixée légalement mais aussi tout parent qui du fait de difficultés financières ne pourrait pas assurer correctement le versement de cette pension alimentaire de saisir l’agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaire (ARIPA) via leur caisse d’allocations familiales ou Caisse de mutualité sociale agricole. L’ARIPA pourra si besoin verser une allocation de substitution à la pension alimentaire (l’allocation de soutien familial ou ASF, d’un montant de 115€) à tout parent isolé et se charger du recouvrement de l’impayé. Toutes les informations sont disponibles sur le site pensionalimentaire.caf.fr. Compte tenu de la situation épidémique et des mesures de confinement, le versement de l’ASF aux familles monoparentales récemment séparées et n’ayant pas encore de titre exécutoire de pension alimentaire est prolongé de 4 mois.

 

Préfecture de l'Yonne : COVID-19 : mobilisation des acteurs publics et économiques du département pour accompagner toutes les entreprises. Dans le cadre de la cellule économie de la préfecture de l’Yonne, les acteurs publics et économiques du département se mobilisent pour aider les entreprises.

La cellule organise notamment des points spécifiques pour traiter les problèmes de financement rencontrés par certaines entreprises et permettre la relance de chantiers publics et privés dans le respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires.

Les membres de la cellule s’engagent pleinement pour accompagner, faire connaître et fédérer les initiatives des sociétés Icaunaises dans la fabrication d’équipement de protection individuelle (EPI) comme des masques ou des visières.

Notamment, des plateformes numériques d’entraide économique ont pu être mises en place.

Toutes les informations utiles :

 

http://www.yonne.gouv.fr/Actualites/COVID-19-information-et-soutien-aux-entreprises

 

https://www.covid19-entreprises89.fr/

 

ADIL restent à votre disposition pendant le confinement :

1) Notre service juridique informe le public sur toute l’actualité du logement en lien avec le COVID19 :

-Difficulté de trésorerie pour les locataires,-Fin de bail, déménagement ou maintien dans le logement-Prêter son logement aux soignants…

2) Notre service Energie vous accompagne dans tout projet de rénovation énergétique de votre logement, que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur :- Informations sur les aides financières et les nouveautés 2020: Ma Prim Renov’, leaides de l’ANAH, le CITE transitoire, les aides d’Action-Logement, le prêtCODAL de l’Yonne….

-Présentation du dispositif EFFILOGIS de la Région Bourgogne Franche-Comté pour les projets de rénovation performante-L’accompagnement des projets de rénovation énergétique des copropriétés icaunaises-Connaître le service habitat pour l'accompagnement des propriétaires de Puisaye-Forterre dans la rénovation de leur logement-Pendant le confinement, comment se former aux eco-gestes dans son logement…

ADIL de l’Yonne 2 rue des Ballets – 89000 Auxerre 0386721616 Pour nous contacter par courriel : Service juridique – contact@adil89.org Service énergie – infoenergie@adil89.org

Covid-19 - La Poste : La poste renforce sa présence territoriale et ses services à la population Alors qu’elle est en train d’accueillir ses 1,5 million de clients allocataires des prestations sociales, La Poste renforce sa présence territoriale avec pour objectif 10 000 points de contacts postaux ouverts d’ici la fin du mois. La distribution de la presse est rétablie 4 jours par semaine et le sera progressivement 5 jours par semaine à partir de mi-avril. Ce sont plus de 100 000 postiers mobilisés, en proximité avec la population qui grâce à leur engagement font vivre le service public sur tout le territoire dans des conditions de sécurité maîtrisées. Bureaux de poste : une accessibilité renforcée sur tout le territoire. En Bourgogne, 39 Carrés Pros (espaces clients des plateformes de distribution du courrier) viennent compléter le maillage des bureaux de poste pour les opérations d’affranchissement les mercredis, jeudis et vendredis et cherchent à élargir les jours d’ouverture.

  • Colis : la continuité d’activité est assurée,

  • La fréquence de distribution du courrier progressivement augmentée.

Conseil Régional Bourgogne Franche Comté :

"Notre pays aujourd'hui tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal". Il a donc fallu que survienne cette crise sanitaire sans précédent pour l’entendre prononcer au plus haut niveau de l’Etat. Nous en sommes heureux, mais il y a urgence ! Nous attendons aujourd’hui plus que des mots pour soutenir les secteurs d’activité du grand âge, les Ehpad et les services d’aide à domicile sur lesquels repose toute la politique gérontologique de notre pays.

Aujourd’hui les professionnels de ces établissements et services sont à leur poste comme depuis toujours et encore plus depuis le début de cette crise, au cœur de tous les territoires, sans opposer urbain et rural, en première ligne pour protéger nos aînés… malgré les problèmes quotidiens dont le manque permanent de masques, de surblouses notamment… Trop c’est trop. Les plans et projets de loi grand âge se succèdent depuis 15 ans sans véritablement aboutir au déploiement de moyens et de mesures suffisantes. En fait il y a toujours plus urgent que la question politique de la dépendance et du vieillissement. Le dernier exemple en date est la loi Grand Age et Autonomie, annoncée comme le marqueur social du quinquennat du Président Macron… elle est repoussée depuis des mois. On ne peut plus attendre ! Maintes consultations et plusieurs rapports, notamment ceux de Dominique

LIBAULT et Myriam EL KHOMRY, ont abouti à des propositions très concrètes de financement de la dépendance et de revalorisation des rémunérations et des carrières des professionnels intervenant en Ehpad et à domicile. Les attentes sont désormais très fortes pour rendre ces métiers beaucoup plus attractifs, améliorer les conditions de travail et les parcours professionnels…

La crise sanitaire a confirmé et révélé à tous le caractère essentiel de ces métiers du grand âge et la pertinence de la reconnaissance d’un risque social à part entière : celui de la dépendance, auquel la solidarité nationale doit répondre.

Nous accueillons bien sûr de façon très positive les primes annoncées par le gouvernement qui, nous l’espérons, concernera bien les Ehpad et services à domicile du secteur privé non lucratif au même titre que la fonction publique. Mais ces mesures nécessaires pour les équipes sont néanmoins ponctuelles. En tout état de cause, nous ne pourrons plus accepter ni le report d’une grande loi, ni l’application de mesures de court terme et sans ambition.

Conseil Régional Bourgogne Franche Comté :

Coronavirus COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté - Air, eau, alimentation, activité physique : Recommandations-clés pendant le confinement. La tension que maintient l’épidémie de coronavirus sur le système de santé régional témoigne de l’importance d’un strict respect du confinement. Quelques rappels utiles pour une hygiène générale de vie au quotidien, chez soi.

- Aérer son logement chaque jour. Les environnements clos peuvent exposer à des polluants divers. Il est donc important d’aérer son logement au moins 10 minutes par jour et davantage pendant les activités de bricolage, ménage, cuisine…Autre précaution : ne pas gêner le fonctionnement des systèmes d’aération et veiller à leur entretien régulier.

- Boire de l’eau du robinet. Allié indispensable dans la lutte contre la contamination, l’eau permet un lavage régulier des mains en toute sécurité, mais aussi une bonne hydratation.

- Produit alimentaire le plus contrôlé, elle fait l’objet de toute l’attention des services d’eau potable qui poursuivent leur mission en assurant le bon fonctionnement des installations de production, de traitement et en veillant à sa qualité.

- Des analyses d’autocontrôle complètent celles réalisées par l’ARS aux points de production et sur le réseau de distribution. L’ensemble de ce processus garantit une eau de qualité au robinet. Privilégier l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille permet aussi de limiter les déplacements et de respecter au mieux les mesures de confinement.

- Adapter et équilibrer son alimentation .Pourquoi est-il important de se réunir autour de repas réguliers ? Comment varier son alimentation ? L’adapter à tout âge (enfants, adolescents, futures mamans, adultes, séniors…) Le site Manger Bouger donne toutes les clés de la nutrition-santé adaptées à cette période de confinement. En montrant que la créativité et le plaisir ne sont pas incompatibles avec l’équilibre alimentaire.

- Pratiquer une activité physique minimale. Une pratique minimale d’activités physiques dynamiques est recommandée, correspondant à 1 heure par jour pour les enfants et les adolescents, 30 minutes par jour pour les adultes. En complément, il est également conseillé de réaliser plusieurs fois par semaine des activités variées renforçant les muscles et améliorant souplesse et équilibre.

- En parallèle, penser à réduire son temps passé en position assise ou allongée, à rompre les périodes prolongées passées en position assise par quelques minutes de marche et d’étirements, au minimum toutes les 2 heures.

Prédecture de l'Yonne :

COVID-19 : MAINTIEN DE RESTRICTIONS DE DÉPLACEMENTS DANS LE DÉPARTEMENT DE L’YONNE

Par arrêté préfectoral N°PREF-CAB-2020-0297 du 16 avril 2020, le préfet de l’Yonne, a pris des mesures de maintien d’interdiction de certains lieux du département.

Les conditions météorologiques printanières sont en effet favorables aux déplacements de loisirs, notamment dans les lieux propices aux rassemblements.

Aussi, afin d’empêcher tout rassemblement à l’occasion des déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes et aux besoins des animaux de compagnie, du 17 avril au 10 mai inclus, est interdit l’accès aux : plans d’eau, plages et berges aménagées ou non pour la baignade ou autres activités, chemins de halage des cours d’eau domaniaux et des canaux, ainsi qu’aux véloroutes les longeant, lacs, étangs, parcs, jardins publics et pistes cyclables, sur l’ensemble du territoire du département de l’Yonne.

Ces mesures s’appliquent sur l’ensemble du territoire du département de l’Yonne, à tous les espaces cités ci-dessus, qu’ils soient publics ou privés mais ouverts à la circulation publique, pour les piétons, cyclistes, véhicules non-motorisés et véhicules récréatifs (moto cross, quads, etc …..).

La rigueur liée au confinement et la vigilance face au risque sanitaire doivent absolument être maintenues, même si la tentation de sortir est grande en raison des conditions météorologiques favorables et des difficultés imposées par la durée du confinement pour bon nombre d’Icaunais.

Il faut maintenir la vigilance afin que les efforts déployés jusqu’à aujourd’hui permettent un retour à la normale le plus rapidement possible.

Le préfet de l’Yonne appelle donc une nouvelle fois, solennellement tous les icaunais à rester chez eux. Les forces de police et de gendarmerie veilleront au strict respect des mesures de restriction des déplacements.

Toute infraction au présent arrêté est passible de sanctions selon les lois et règlements en vigueur, à savoir une amende de 135 € (contravention de 4? classe).

UDAF de l'Yonne :

La période actuelle de confinement liée à la gestion de l’épidémie COVID-19 constitue une situation inédite de temps passé en famille, qui peut contribuer à renforcer le lien parents-enfants. Mais cette situation peut également exacerber les tensions familiales, de conflits ou mettre les parents en difficulté quant à leurs pratiques éducatives.

Afin de centraliser les ressources utiles aux parents, la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales), a créée le site monenfant.fr. On peut y trouver l’annuaire des services d'écoute, des fiches explicatives, des conseils pratiques etc...

De nombreuses thématiques sont abordés sur ce site tel que l'attente d'un enfant, le début de la scolarité, les relations parents-enfants/adolescents, les changements dans la famille (déménagement, séparation etc...).

Un centre de loisir virtuel est également disponible et propose chaque jour de nouvelles activités ludiques et éducatives à faire avec le(s) enfant(s) et adolescent(s). Adapté aux différentes tranches d’âges des enfants et à leurs besoins, y compris pour des enfants en situation de handicap, "l’accueil de loisirs à la maison" propose pour tous des activités manuelles, artistiques, musicales, scientifiques et techniques, ainsi que des jeux sportifs, des recettes de cuisine, des contes. Régulièrement, le « coin des parents » donne des conseils à l’intention des parents sur la gestion de l’actuelle période de confinement avec les enfants. Il propose des ressources en lien avec les différentes thématiques proposées, par exemple les bienfaits du jeu en famille, ou encore sur la gestion du numérique, l’importance de lire des histoires aux enfants, etc.

COVID-19 : LE BLEUET DE FRANCE SE MOBILISE POUR LES EHPAD

La collecte organisée traditionnellement le 8 mai au profit de l’Oeuvre Nationale du Bleuet de France est cette année compromise dans sa forme habituelle et d’autres solutions sont déjà envisagées. Cependant, pour venir en aide aux résidents des EHPAD labellisés Bleuet de France, souvent isolés dans leur chambre depuis des semaines, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) a décidé de lancer, dès à présent, une cagnotte en ligne.

L’ONACVG souhaite que les dons permettent de fournir aux résidents des postes de radio ou des tablettes numériques pour communiquer avec leur famille. Des sorties à la fin de la période de confinement pourront également être envisagées.

Les dons peuvent être effectués sur le site de l’ONACVG à l’adresse suivante :

 www.onac-vg.fr/nos-projets/covid-19-soutenir-les-residents-des-ehpad

Pour toute information : le bureau local de l’ONACVG

Contact : 03 86 94 24 74 ou sd89@onacvg.fr

COVID-19 :

mobilisation des acteurs publics et économiques du département pour participer à la relance des chantiers

Au terme de la concertation nationale entre le Gouvernement et les organisations professionnelles des entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP), un guide de bonnes pratiques a été validé pour ce secteur. Ce texte liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP ; tous les types de chantiers sont concernés.

Par ailleurs et en vertu d’une circulaire relative à la continuité de l'activité dans le secteur du BTP du 4 avril dernier, la préfecture organise un recensement des principaux chantiers interrompus.

Le comité vise à identifier les chantiers prioritaires publics et privés qui pourraient être relancés à court terme, dans le respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires.

Il est également le lieu d’échanges sur les conditions d'une poursuite de l’activité permettant d’assurer la santé et la sécurité pour les salariés.

Toutes les informations utiles :

http://www.yonne.gouv.fr/Actualites/COVID-19-information-et-soutien-aux-entreprises

https://travail-emploi.gouv.fr

La Mission locale soutient les jeunes même en confinement :

Sur internet, par mail et par téléphone, les professionnels de la Mission locale du Tonnerrois et de l’Avallonnais restent mobilisés. Avec le confinement, la Mission locale du Tonnerrois et de l’Avallonnais est actuellement fermée au public. Cela n’empêche pas les salariées de continuer leurs missions de service public. En télétravail, elles restent mobilisées et joignables sur le site internet et les réseaux sociaux, ainsi que via milotonnerroisavallonnais@milobfc.fr, et leurs adresses mail respectives.

Par téléphone, vous pouvez les contacter de 9 h à 12h et de 13 h 30 à 17 h, au 03.86.55.17.33.

Les conseillères, la psychologue et l’ensemble de l’équipe restent joignables via leurs adresses mail.

Les entretiens sont réalisés par téléphone. Tout jeune suivi ou souhaitant s’inscrire à la Mission Locale peut prendre contact avec la Mission Locale, afin d’être accompagné par une conseillère en évolution professionnelle.

Les inscriptions des jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire, peuvent être réalisées également par téléphone.

- Rassurer les jeunes : L’équipe maintient ainsi le lien avec les jeunes suivis pour les aider à traverser cette situation inédite. Nous travaillons en étroite collaboration avec les différents partenaires comme le CCAS d’Avallon et de Tonnerre, les mairies Tonnerre et d’Avallon, l’unité territoriale de solidarité de Tonnerre et d’Avallon et ce, pour être le plus réactif possible. Faire le point par téléphone, s’enquérir de leur santé morale et physique, permet d’aider les jeunes à traverser cette situation inhabituelle. La Mission locale peut répondre aux différentes situations urgentes en fonction du besoin.

- Offres d’emploi et accompagnement : L’équipe de la Mission locale anime par ailleurs tous les jours la page Facebook, diverses informations : fake news, recommandations, challenge organisé par l’UNML, conseils et offres liés à l’emploi (car malgré le confinement, les opportunités ne manquent pas) et tous les jours des publications d’ateliers virtuels sont mises en œuvre sur des thèmes tels que le sport, la culture, la santé, la cuisine et des idées créatives.

- Notre offre de service adaptée : Les entrées en PACEA (parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie) peuvent toujours se faire.

- Les allocations mensuelles PACEA et Garantie Jeunes sont maintenues.

- Les aides financières caractérisées d’urgence sont maintenues pour de la subsistance, logement, transport, etc.

- Les périodes de mise en situation en milieu professionnel sont momentanément interrompues.

La psychologue poursuit son suivi par des entretiens téléphoniques ou par Visio.

- Les entretiens de PPAE (projet personnalisé d'accès à l'emploi) sont réalisés, exceptionnellement par téléphone.

- L’accompagnement des bénéficiaires de PEC (Parcours Emploi Compétences) continue pendant leur parcours, quelles que soient leurs situations (télétravail, autorisation spéciale d’absence, activité partielle) ainsi que les employeurs.

-Des actions d’orientation et de découverte des métiers, dans le cadre du SPRO avec le soutien du Conseil Régional, adaptées au confinement

- Au Boulevard des rencontres « Gagnant-Gagnant » : Informations, Orientation, Formation Emploi

L’une des clefs permettant de résorber la fracture entre les entreprises à la recherche de collaborateurs formés et les publics en recherche d’emploi, c’est bel et bien l’orientation.    milotonnerroisavallonnais@milobfc.fr

YONNE TOURISME AUX CÔTÉS DES PROFESSIONNELS PENDANT LA CRISE

Afin d’accompagner au mieux la filière touristique icaunaise pendant la crise et anticiper dès à présent le déconfinement, Yonne Tourisme, l’Agence Départementale et Relais Territorial des Offices de Tourisme de l’Yonne, fait le point sur ses actions menées depuis le début du confinement.

- Le suivi, l’analyse et la compilation de toutes les aides, textes, lois, ordonnances qui sont mis en place régulièrement, que ce soit au niveau national ou régional ( à consulter sur www.tourisme-yonne.com/pro )

- Le suivi de la situation des prestataires touristiques, via un questionnaire mutualisé avec les 7 autres ADTs et le CRT de Bourgogne Franche Comté, en vue de regrouper des informations qui sont retransmises régulièrement au niveau national.

- La participation, au niveau national, avec ses homologues des autres départements et notre fédération nationale ADN, aux travaux et discussions sur les mesures d’aides aux organismes du tourisme

- La continuité de plusieurs actions primordiales notamment :

- La réalisation de supports de communication grand public avec la réédition du magazine « Je passe

l’Été dans l’Yonne », de la brochure d’appel « Bienvenue dans l’Yonne, un concentré de Bourgogne », de la Carte Touristique, de la Brochure Groupes 2021 de Yonne Réservation

- L’alimentation et la mise à jour de la Base de Données Touristique et des sites Internet gérés par

Yonne Tourisme

- La poursuite de l’activité de l’Observatoire touristique départemental, de ses productions et la mise à jour des fiches thématiques et plus particulièrement celles sur les Loisirs Nature

- Le déploiement d’actions spécifiques à la situation de crise telles que :

- La conception et l’envoi régulier d’informations pratiques aux prestataires touristiques et aux Offices de Tourisme (ex. news, réglementation, aides financières, décrets, etc… en ligne sur www.tourisme yonne.com/pro )

- La redéfinition de l’organisation du Concours des Villes et Villages et Maisons Fleuris

Véolia

Ayons les bons gestes citoyens : les toilettes ne sont pas une poubelle !

Face à la crise sanitaire inédite à laquelle nous faisons face, les équipes de Veolia sont totalement mobilisées sur le Nord Bourgogne pour assurer la continuité des services essentiels : production et distribution d’eau potable & traitement des eaux usées – tout en protégeant la santé de ses salariés, les deux priorités absolues de l’entreprise. Respectez les opérateurs sur le terrain et jetez vos lingettes à la poubelle des ordures ménagères ! Déjà en temps normal mais encore plus en période de crise, rappelons que tout ne peut pas se jeter dans les toilettes. Les lingettes désinfectantes, les mouchoirs ou tous les papiers autres que le papier toilette, le fil dentaire, la litière pour animaux, médicaments, graisses alimentaires ou encore les couches-culottes… tous ces déchets se retrouvent dans les eaux usées et pourtant ils doivent impérativement être jetés à la poubelle des ordures ménagères. Cauchemar pour nos canalisations, ils contribuent à l’engorgement des tuyaux des installations intérieures de plomberie, et des canalisations et des ouvrages d’assainissement publics.

Dépolluer nos eaux usées est essentiel pour la salubrité publique et la préservation de l’environnement. Nos équipes font aujourd’hui face à une recrudescence d’interventions qui pourraient être évitées avec la contribution et la solidarité de tous. Faire le bon geste et jeter correctement son déchet, c’est respecter les agents qui oeuvrent au quotidien sur le terrain, c’est lutter contre l’épidémie et assurer une hygiène domestique qui contribue à garantir la sécurité sanitaire. Chaque jour, des femmes et des hommes se mobilisent pour notre sécurité et assurer le fonctionnement de nos services essentiels. Les employés de Veolia sont de ceux-là. Ils oeuvrent, au quotidien , pour assurer le traitement de nos eaux usées. Les citoyens doivent prendre la mesure des conséquences écologiques et économiques du déversement de ces déchets, qui induisent potentiellement une pollution du milieu naturel et un dérèglement de l’écosystème.